Portrait de Marie Castaner Shreddeuse et Yogi

Wakecamp

Présentes toi un peu:

Je m’appelle Marie Castaner. Je fais du Wake depuis bientôt 3 ans. Je suis aussi masseur-kinésithérapeute expert du sport. J’ai notamment travaillé avec certains membres de l’équipe de France d’athlétisme et celle de ski alpin junior.

marie1

Nous t’avons vu récemment dans 2 petites vidéos que tu as posté sur ton profil Facebook nous montrant tes talents de gymnaste et yogi. Tu peux nous en dire plus ? 

Je pratique la gymnastique aux agrès depuis toujours et j’espère continuer encore longtemps. J’ai découvert le yoga grâce à des amis revenus d’Inde mais je mis suis vraiment intéressée après ma fracture. Le yoga m’a permis de récupérer en totalité et beaucoup plus rapidement qu’en centre de rééducation. Au bout de 8 semaines, j’étais de retour sur l’eau et 3 mois seulement après ma fracture je faisais un podium à l’independant contest du TNS 73. Au lieu des mois prévus en centre.

Quel est ton secret pour avoir cette souplesse et cette explosivité en même temps ? (combien de fois en fais tu par semaine, etc…)

Le secret c’est qu’aucun sport n’est bénéfique à pratiquer seul même la course, le vélo ou la natation. Le Wake est un sport en force et en fermeture, il faut donc le combiner avec un sport de souplesse et d’ouverture tel que la gym, le yoga, le Pilates ou même le parkour, le trampoline un peu plus fun peut être!  

IMG_20170412_084724_953


Je suppose que cela t’aide grandement quand tu rides ? (Souplesse, explosivité, etc…)

Oui, énormément et dans les deux sens. Depuis que j’ai commencé le Wake, j’ai moins de temps pour la gym mais j’arrive à garder mon niveau et même parfois à progresser. Inversement le fait de garder ma pratique gymnique m’évite beaucoup de blessures que j’ai l’habitude de croiser sur les spots: maux de genoux, de dos, d’épaules et je suis moins sujette aux tendinites.

marie

As-tu des conseils à donner à nos lecteurs qui veulent se lancer ?

J’ai énormément de conseils à donner aux riders pour leur bien-être mais ça serait bien trop long, ça ne se fait pas au hasard. C’est pourquoi cet hiver pendant mon trip aux Philippines (CWC) en discutant avec les riders que je soignais occasionnellement sur le spot, j’ai eu l’idée de créer un site web. Il serait uniquement basé sur le bien-être du rider, les blessures spécifiques au Wake et comment les éviter. Plus d’informations très bientôt sur mon instagram @mariecastaner .

Quels sont tes plans pour la saison 2017 ?

En 2017, je n’ai pas de plans organisés. Je vais là où le vent me mène, là où la bonne humeur règne. Mais ayant commencé le skate et le surf, je pense aller vivre sur la côte Atlantique (I wakepark Lacanau, La Source, etc..)

A propos Dahu WakeFamily 180 Articles
La Dahu Wake Family a vu le jour fin septembre 2015. L’initiateur de cette belle aventure se nomme Joris Bruchet. A l’origine du Dahu, il y a eu une rencontre entre 8 riders de 7 à 55 ans, débutants et confirmés chez Wake-Border à Seyssel, devenus maintenant des amis. Nous aimions l’ambiance décontractée du coin et tout simplement nous retrouver pour rigoler et échanger, d’ailleurs c’est comme ça que le nom Dahu Wake Family est né. Dés le début, Joris a eu envie de rassembler autour du wakeboard. L’idée lui est alors venue de fédérer autour d’un projet commun, celui de valoriser le partage autour de ce sport individuel via le réseau social Facebook. Il est essentiel pour nous de rendre accessible à tous ce sport et aussi de le faire partager comme nous le vivons, c’est à dire entre amis et en famille afin de le démocratiser au maximum.

2 Commentaires

  1. Ciao
    Vieux rider de 61 ans ayant commencé le Wake il y a 2 ans en Savoie, j’ai décidé cet hiver de faire de la musculation et du rameur en salle tout ça pour éviter des problèmes physiques et être en forme pour la reprise. Par contre ce n’est pas ma tasse de thé mais bon. Je compense cette frustration en faisant du snow le week-end. Wait and see dans quelques mois. Continuez avec vos tutos, c’est très sympa et intéressant. Bravo et merci le dahu wake family

    • Salut L’animal Légendaire !
      Merci de ton commentaire et désolé d’avoir tardé à te répondre ! Tu as bien raison de t’entretenir, c’est un gage de longévité dans notre sport qui est malgré tout traumatisant pour notre corps. Nous aussi nous nous impatientons de remettre notre wake aux sabots.
      A très bientôt et au plaisir de se croiser sur un park en Savoie.
      Le Dahu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.