Tutoriel – Devenir un PRO du wakeboard en 15 minutes !

Wakecamp

Devenir un PRO du wakeboard en 15 minutes

La position sur le wake

Voici la position de base, épaules au dessus de la planche, bras semi-fléchis, le buste droit, serrer vos fessiers ce qui vous fera faire une retroversion de bassin et dependant de la sollicitation contractez les abdominaux. J’ai l’habitude durant les camps d’utiliser un petit moyen pour faire comprendre la position. Imaginez une noisette et cette noisette vous la serrez entre vos fesses. Le but est qu’elle ne tombe pas. Avec ce moyen vous allez garder une bonne position de base. Enfin de journée vous pouvez nettoyer la noisette, elle peut encore servir.

Les coupes

La coupe heelside  :

Heel side (coté talon en anglais) indique donc que vous allez vous pencher en arrière. Et l’a encore j’insiste sur la position que nous avons vu au point précédent car si vous gardez les fesses en arrière vous n’arriverez pas à prendre de l’angle et une coupe importante et vous allez louper vos virages, voir même vous faire tirer en avant par la traction de la corde. Le but est donc de se laisser aller en opposition à la traction de la corde tout en gardant le dos droit et aligné.

La coupe Toeside ou côté orteils :

Cette fois nous allons nous pencher en avant et nous enrouler très légèrement autour du palonnier. Le premier challenge de cette coupe est de contrer la traction de la corde. En effet, celle-ci aura tendance à nous tirer vers l’arrière. Il est donc important de bien comprendre la position afin de ne pas se faire dérouler. Positionnez votre avant bras arrière sur votre nombril et sollicitez l’aide de votre main avant en refermant l’angle de votre épaule avant. Cette position va vous aider à garder les épaules dans l’axe du wakeboard et de ce fait vous allez vous faire tracter de profil. Il ne reste plus qu’a venir vous appuyer sur vos orteils en gardant une position flex sur votre wakeboard. Le buste doit être bien gainé. Pour ceux qui pensent qu’une coupe toe side se fait avec une seule main, sachez que la position de base du toe side est ainsi faite et qu’il vous sera primordial de savoir celle-ci afin de réaliser les tricks tels que le scarecrow, crowmob, et autres figures de ce genre. Aussi elle vous aide à garder de l’énergie dans votre bras avant car la traction se fait sur la main arrière.
Entraînez vous à mouiller les modules en faisant des virages pour faire des gerbes d’eau ça va vous servir par la suite.

Mon premier module !

Si vous en êtes arrivé ici c’est qu’il est temps de réaliser vos premières glissages sur modules. Déjà pensez à mouiller les modules sinon ça fait mal. Il est donc important de bien avoir compris la position sur son wake car celle-ci va être déterminante pour la suite. L’équilibre est la règle. Les modules sont glissants et votre poids sur le wakeboard doit être réparti afin de ne pas partir en avant ou arrière une fois sur le module. Il sera donc important pour les premières fois de prendre un module bien large et pas très haut afin d’amortir votre entrée tout en gardant votre équilibre sur celui-ci.
Pour ce faire, vous allez prendre une coupe progressive en direction de l’obstacle type funbox, box ou flat bar et allez remettre votre wakeboard à plat 2 metres avant celui-ci. Il s’agit maintenant de bien garder l’équilibre car le changement de surface va se fait ressentir. Restez souple sur vos jambes en gardant la position initiale. Amortissez l’entrée et l’assez glisser votre wakeboard à plat tout le long. Lâchez votre main arrière et gardez vos bras semi-fléchis pour éviter de vous faire embarquer par la corde en cas de bras tendu.

Les tricks de base

Je vais vous proposer un ordre de progression partant du tout débutant qui ne sait pas faire du wakeboard à un niveau plus intermédiaire. A partir du moment où vous arrivez à faire un tour sur téléski nautique 2.0, passez au 5.0. Comme dit plus tôt, faites des ollies, des 180 glissés dans les 2 sens, des 360 glissés dans les 2 sens aussi pour ensuite prendre vos premiers kickers et modules. Je vais surtout vous recommander de réaliser tout ce que vous faites de votre bon pied en switch. Beaucoup de rider arrivent aux camps et me disent qu’ils ne rident quasiment jamais en switch. Du coup impossible de prendre tous les modules. Surtout quand vous arrivez dans des parks techniques et qui vous demandent des ressources physiques. La plus part du temps les stagiaires finissent par accepter et apprennent à rider en switch durant le camp. N’attendez pas d’avoir de lacunes pour progresser en switch.

Traumatologie et Sécurité (apprendre à tomber)

  • Au de la de vous dire qu’il est important de porter des équipements en bon état et capables de vous protéger j’aimerais plutôt vous expliquer 2-3 points importants concernant les chutes et la traumatologie du wakeboard. Quels sont les zones du corps qui trinquent  ?
    • Le dos
    • Les cervicales
    • Les genoux
    • Les épaules
  • Du coup, il faut toujours bien se préparer avant sa session, C’est à dire :
    • S’étirer et s’échauffer un minimum avant sa première corde.
    • Augmenter l’intensité de la session (première corde on tourne, deuxième on fait 2-3 funbox, 3ème on commence à prendre les kickers, etc)
    • N’oubliez pas de bien vous hydratez durant vos sessions ainsi qu’un petit encas à mi-Ride pour vous reboostez ! Vous consommez environ 350kcal par heure de ride.
    • Pensez bien à la gestion du temps : si vous ridez toute la journée, n’hésitez pas à prendre des pauses afin de tenir plus longtemps et mieux durant vos sessions. Le but est d’être intense sur de courtes périodes plutôt que de rider toute la journée et de ne plus être capable de tenir physiquement.
    • Pour ma part, entre mes sessions hebdomadaires je fais du yoga afin de me renforcer musculairement et surtout libérer les toxines.

 

A propos Dahu WakeFamily 185 Articles
La Dahu Wake Family a vu le jour fin septembre 2015. L’initiateur de cette belle aventure se nomme Joris Bruchet. A l’origine du Dahu, il y a eu une rencontre entre 8 riders de 7 à 55 ans, débutants et confirmés chez Wake-Border à Seyssel, devenus maintenant des amis. Nous aimions l’ambiance décontractée du coin et tout simplement nous retrouver pour rigoler et échanger, d’ailleurs c’est comme ça que le nom Dahu Wake Family est né. Dés le début, Joris a eu envie de rassembler autour du wakeboard. L’idée lui est alors venue de fédérer autour d’un projet commun, celui de valoriser le partage autour de ce sport individuel via le réseau social Facebook. Il est essentiel pour nous de rendre accessible à tous ce sport et aussi de le faire partager comme nous le vivons, c’est à dire entre amis et en famille afin de le démocratiser au maximum.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.