Comment bien choisir son wakeboard #2 – les détails qui font la différence !

Vous vous posez la question sur comment bien choisir votre wakeboard et parfaire les réglages de celui-ci. Vous avez envie de comprendre l’incidence de ces réglages sur votre ride ?

Voici les conseils que je peux vous donner pour vous décider :

1 – la taille

Bateau pour l’utilisation en lac :

Les tailles varient selon le poid ( en priorité ) et la taille du rider. Pour les rideuses jusqu’à 50 kg optez pour une gamme en 130 et 134. Pour les plus musclées, choisir à partir de 136 et au dessus ( malheureusement obligation de choix chez les hommes). Pour les riders se situant à + ou – 70 kg, 136 a 140. Au delà de 80kg, opter pour du 140 et plus. Concernant les rideuses, les tailles de board sont évalué sur une taille de base de 160 cm et 175 cm pour les riders donc ne pas hésiter à choisir la taille de board supérieur pour les grandes personnes. Avoir une board courte permet une plus grande maniabilité dans les tricks mais moins de pop et inversement si grande board, meilleur pop et plus grande stabilité mais moins de maniabilité.

Cable pour du jib ou sur pratiquer les modules :

Plus il y a de surface plus nous aurons d’équilibre. Donc il est normal de voir de plus en plus des boards de grandes tailles. Cependant cela veut dire aussi plus de flottaison et si vous souhaitez réaliser des blocages il faudra vraiment y aller et bien planter vos talons dans l’eau.

Aujourd’hui les standards du wake sont de 136cm-138com pour des gabarit de 60 à 90kg, de 138-140cm pour un gabarit de 70kg à 100kg, 140cm à 144cm pour les gabarits de 80kg à 130kg.

Pour les très grands et forts, il faudra plutôt s’orienter vers une board qui sera dure et robuste au lieu d’une board flex qui vous plierez en quelques minutes.

2. Le stance

Bateau & Cable : Quelle difference entre un stance serré et large ? Plus votre stance sera large plus vous aurez de stabilité sur l’eau cependant plus vous aurez de stance plus difficile il sera pour poper sur les modules, faire des rotations et gagner en amplitude lors de ollies. Ici c’est tout simple, ca fait appel à une loi physique. Placez deux ressorts tout proches l’un de l’autre, ceux-ci seront plus parallèle l’un à l’autre que si vous écartez l’entraxe. Donc vous gagnez en stabilité mais vous perdez en performance.

Il en va de l’inverse pour un stance serré.

Le choix gagnant ici est de considérer la largeur de notre bassin et de placer nos pieds à un écartement légèrement supérieur à celui-ci. Vous aurez votre mesure et pourrez faire votre choix de board.

3. Quel angle mettre sur ses chausses ?

Bateau & Cable :

-5° à +25° d’angle dispo sur la plus part des chausses. Pour une utilisation en cable comme en bâteau il sera important d’avoir le même angle sur les deux pieds pour éviter les asymétries. Quant au choix de celui-ci, il faut considérer notre angle d’attaque de marche. C’est à dire lorsque notre genou déplie notre tybia etc… si nous avons un large écartement sur le sol il sera important de le reproduire sur la board. Autrement nous aurons des douleurs aux genoux si les angles sont mal réglés voir trop important.

4. Les channels

Bateau & Cable :

Certaines boards ont plus ou moins de channel (canaux moulé sur la semelle de la board) et de longueurs et nombres différents. Pour les débutants en avoir est un plus car facilite les prises de carre, pour un confirmé, cela permet une prise de carre plus agressive avec moins d’effort. Certaines board n’ont pas ou peu de channel ce qui demande une meilleur technique mais permette un meilleur pop à la vague. Attention ces boards sont moins tolérante sur les mauvaises réceptions (pas de channel = glissade).

5. Le Flex

Bateau & Cable :

Plus une board aura de flex plus elle sera souple sous vos pieds. Cependant une board flex ne rime pas avec molle. Elle peut très bien avoir des renforts carbon/kevlar qui assureront le retour de l’énergie à l’envoyeur.

Ce qui faut considérer ici est le type de flex que vous désirez avoir. Il est important de suivre la documentation technique du constructeur sur les gabarits de poids afin que le flex donné soit assuré.

Ensuite autre chose importante est ou se trouve le flex sur votre board ? Le nose le tail, le centre de votre board ou repartie sur toute la board. Ici il n’y aura que le test du comportement qui vous aidera à faire votre choix.

Flex = pop mais réactivité légèrement différé dans la vague et en réception.

6. Le Rocker

Bateau & Cable :

Il y a deux rockers à considerer : le rocker continu et 3 niveaux.

Comment les différencier ? c’est simple. Le rocker continue est une courbure homogène de la planche qui forme un arc de cercle.

Le rocker 3 niveaux fait vraiment 3 niveaux de courbure. \_/

Quelles sont les différences ?

Ave le rocker continu, vous pousserez moins d’eau et la board vous fera moins tirez sur les bras. Cependant vous perdez en pop et en prise de carre.

Avec le rocker 3 niveaux, vous pousserez plus d’eau cependant vous gagnerez en pop et aurez une meilleure prise de carre. La board s’enfonçant dans l’eau le tail sera comme une dérive et la board sera plus précise dans les coupes.

Pour un débutant il est peut être bon d’avoir une board avec moins de rocker ce qui rend la board plus accrocheuse en care et plus stable plutôt que d’installer des ailerons de partout.

A propos Dahu WakeFamily 160 Articles
La Dahu Wake Family a vu le jour fin septembre 2015. L’initiateur de cette belle aventure se nomme Joris Bruchet. A l’origine du Dahu, il y a eu une rencontre entre 8 riders de 7 à 55 ans, débutants et confirmés chez Wake-Border à Seyssel, devenus maintenant des amis. Nous aimions l’ambiance décontractée du coin et tout simplement nous retrouver pour rigoler et échanger, d’ailleurs c’est comme ça que le nom Dahu Wake Family est né. Dés le début, Joris a eu envie de rassembler autour du wakeboard. L’idée lui est alors venue de fédérer autour d’un projet commun, celui de valoriser le partage autour de ce sport individuel via le réseau social Facebook. Il est essentiel pour nous de rendre accessible à tous ce sport et aussi de le faire partager comme nous le vivons, c’est à dire entre amis et en famille afin de le démocratiser au maximum.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.